Quel coup de maitre !

Le projet de loi est enfin connu ! L’article 37 préserve son verrou, mais cette fois, en lieu et place d’une et une seule réélection, Compaoré en veut deux, portant ainsi “la durée de vie au pouvoir” – pour emprunter sa propre expression, passe à 15 ans ! Mais que se passe- t- il donc de l’autre cote ?

 Nous priver d’arguments ?

L’article 168 de la constitution a été respecté, dirait-on au CDP : Il n’y a pas de personnalisation du pouvoir, le verrou demeure toujours ! Mieux encore, nous nous engageons à ne plus jamais revenir sur ce sujet ! La durée du mandat ne pourra plus jamais être révisée !

Il n’y a pas de doute que la copie qui est aujourd’hui proposée, est une copie diamétralement opposée au « sautons le verrou de l’article 37 » ! Mais est-elle palatable pour autant ?

Au contraire ! D’accord, le verrou est la ! Mais la question de l’article 168 reste bien entière, et se fait même plus pressante que jamais ! Surprise n’est-ce pas ?  Oui, comment peut-on justifier DEUX réélection plutôt que UNE ? Pourquoi 15 ans et pas 10 ? Pourquoi maintenant ?

Pourquoi nous soumettre un projet de loi dont le seul objet est d’accorder une  rallonge a Compaoré ? Pourquoi nous demander d’accepter Compaoré pour  encore 15 ans ? Oui 15 ans parce que bien sûr les lois ne sont pas rétroactive, et donc, Blaise pourra dormir jusqu’à 2030 !

Il semble que la limitation des mandats n’est plus anti-démocratique ! Ouf ! Finalement ils ont compris ! La proposition du gouvernement semble avoir été savamment pense pour permettre à Compaoré de se redorer le blason : Je ne veux pas d’un pouvoir a vie, mais juste que l’on me donne 5 ans encore ? Non, 15 ans ! Ah ! T’es pas tombe dans le panneau ! Veinard ! Apres 27 ans ! Cela n’émeut personne ! Ni au Faso, ni à l’étranger ! Pas de rallonge, pas même d’une seconde !

En effet, ce que cette proposition de loi vient nous démontrer, c’est le pouvoir a déjà été personnalisé ! Le président de la République vit déjà en violation de l’article 168 de la constitution, et cela parce qu’il vient de nous soumettre un projet dont le seul but est de lui accorder 15 années de plus !  Il n’y a plus aucune raison qui tiennent ! Il ne s’agit pas d’enrichir la démocratie comme certain ânes comme les Dijbo et les Niyamsi voulaient nous en convaincre ! Il s’agit pas non plus de faire respecter les droits ni la souveraineté de personne ! Il s’agit tout simplement, de changer ne serait-ce que une virgule dans l’article 37 afin de permettre à Blaise Compaoré d’évoquer la non-rétroactivité des lois !

Sacre Blaise !

Quand même ! C’est d’une constitution qu’il s’agit ! Je n’ai pu m’empêcher de rire lorsque j’ai lu le texte proposé par le gouvernement ! C’est cela le tripatouillage au sens premier même du mot ! Le Larousse en ligne (http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/tripatouiller/79740) définit tripatouiller en ces termes : Manipuler quelque chose en tous sens, le modifier malhonnêtement, le mettre en désordre : Tripatouiller un texte.

Aucune subtilité ! En fait, un texte tout à fait équivalent, mais qui expose le ridicule pour être bien rédiger en les termes qui suivent :

Art.37 alinéa 1 : Le Président du Faso est élu pour cinq ans au suffrage universel direct, égal et secret. Il est rééligible une fois.

Art.37 alinéa 2 : Le Président du Faso, Blaise Compaoré, bénéficie d’une rallonge non négociable ni renouvelable de 15 années a compte de la fin de son mandat en 2015.

Art. 165 : Après la promulgation de la présente loi, aucun projet ou proposition de révision de la Constitution n’est recevable lorsqu’il remet en cause :
– la nature et la forme républicaine de l’Etat ;

  • le système multipartiste ;
  • la durée et/ou le nombre de renouvellement du mandat
  • l’intégrité du territoire national.
  • Aucune procédure de révision ne peut être engagée ni poursuivie lorsqu’il est porté atteinte à l’intégrité du territoire

Voilà ainsi servi, cela qui nous criait que le nom de Blaise Compaoré ne figurait dans l’article 37 ! Maintenant il y est !

 Lorsqu’un Compaoré en cache un autre !?

Que diantre, se passe-t-il donc de l’autre cote ? Le PF décide d’ignorer l’appel de son parti à sauter le verrou de l’article 37. Pendant que nous crions « Non au pouvoir a vie ! », il nous répond, « qui vous parle de vie ? Je ne veux rester que jusqu’à 80 ans ! »

Assurément, la proposition de loi du gouvernement ne peut pas passer l’Assemblée Nationale ! Ne serait-ce que sur un plan technique ! On ne peut pas inscrire le nom de Blaise Compaoré dans notre constitution ! C’est pourtant ce que le gouvernement nous demande si l’on croit la paraphrase que je viens de proposer. Le fait que les autre Président du Faso bénéficieraient des 15 ans aussi après Blaise, n’est qu’une conséquence de la cause, dommage collatérale nécessaire pour éviter de mentionner nommément Blaise Compaoré dans la constitution !

Alors donc, même le projet de loi de révision de l’article 37 a été rédigé de façon a ne lui donner aucune chance à l’Assemblée :

  • il ne cache pas son intention d’accorder une rallonge à Blaise Compaoré sans le nommer
  • Il ne s’accorde pas le CDP qui veut simplement déverrouiller l’article 37

Logiquement, aucun député CDP ne peut voter pour ce projet de loi qui est en contraction flagrante avec la ligne du parti ! Le projet de loi est donc mort-né ! Mais vigilance néanmoins ! En 27 ans de ce régime, nous avons appris que certain élus pouvaient se montrer plus cancre que cet hurluberlu de Salia Sanou !

Que veut-donc Compaoré ?

En laçant le CDP sur la fosse piste du déverrouillage de l’article 37, il a réussi à pousser à l’exaspération, les prétendants au sein même du CDP qui auraient pu barrer la route a son frère François ! Si Salif pense qu’il est un as de l’intrigue politique, il doit avoir la tête entre les mains depuis la publication du projet de loi ! Ils se sont fait avoir tout simplement ! François est le dauphin et ce n’est pas le MPP qui y changera quelque chose ! Quel coup de maitre !

Le premier coup étant réussi, que cherche encore Blaise Compaoré ? Simplement une sortie honorable ! Oui, cette affaire de l’article 37 ne l’a pas du tout grandi ! Bien au contraire ! La presse nationale et internationale est couverte des frasques de cette affaire !

Par contre , si l’assemblée venait à rejeter le projet de loi, il acceptera le rejet, et redeviendrait une fois encore, Blaise le Sage, le Pacifiste, le Démocrate même – l’homme a un doctorat honoris causa en la matière – ! Savamment joué !

Même si les députes CDP passaient à côté de la plaque, il lui resterait encore une opportunité pour se redorer le blason. Il ne sera pas candidat en 2015, et aura aussi, si il l’emportait au referendum, assurer 15 années de plus à ce que nous appellerons la dynastie des Compaoré. Dans cette hypothèse, il gagnera double ! C’est aussi l’hypothèse la moins probable de toutes ! Parce que referendum, il n’y en aura pas !

Conclusion :

La sagesse africaine veut que, lorsque l’on a encerclé son ennemi au cours d’une bataille, on lui laisse une ouverture pour s’échapper. Ceci parce que si autrement on l’exterminait, alors, son fils s’élèvera ensuite contre nous pour venger le père !

J’appelle donc nos honorables députés à donner cette sortie honorable a Compaoré, en rejetant le projet de loi ! Ne me dites pas que cette sortie honorable n’est pas ce qu’il désire ! Si il ne la désirait pas, il aurait procéder aussi à la mise en place du Senat, en même tant que cet appel au referendum !

La question de la succession dynastique au CDP ne me regarde pas, je n’en suis pas membre ! Mais comme ils le disent eux-mêmes, le « peuple souverain » décidera en 2015, si Compaoré François mérite la magistrature suprême ou pas ! Ce droit appartient au peuple, et je ne m’y opposerai pas, même si d’ores et déjà, je sais que je ne voterai pas Compaoré !

Un Compaoré donc, en cachait un autre !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :