« Le soleil Zida », ce nouvel astre de Kwesi Debrsèoyir Christophe DABIRE, 4/4

A l’évidence, Christophe DABIRE, piétinait d’impatience d’en « découdre » avec moi. A priori, je n’ai pas vraiment de problèmes avec cela. Seulement, il y a dans sa démarche des éléments sur lesquels je voudrais revenir dans cette dernière partie avant de conclure.

La « réponse » par l’interpellation

C’est une démarche que je trouve pour le moins saugrenue. Dans un débat d’idée, on ne répond pas à une personne. On contredit un certain point de vue en apportant des preuves et des arguments pour supporter le contraire. Ce n’est pas une opposition entre des personnes. Personnellement, je ne connais pas C. DABIRE ! Seulement, quand il exprime publiquement des vues qui vont à l’encontre de ce que je pense, je lui apporte la contradiction sur ces vues, tout en évitant de « personnaliser » le débat. Je présente simplement l’autre face de la médaille. Ce n’est pas une façon « d’esquiver », ni de « fuir » le débat, bien au contraire, on y entre de plein pied.

Si on ne supporte pas la contradiction, on évite donc de partager ses opinions ! C’est aussi simple que cela. Une opinion n’est pas une vérité mathématique.

Du reste, c’est ce qui se fait dans le domaine académique de la science, et sans doute de la philosophie aussi. Lorsqu’une publication paraît dans un journal et que vous avez des doutes, vous faites votre propre analyse du même phénomène pour voir si vous arrivez aux mêmes conclusions. Sinon, vous spécifierez que votre étude, ne vous permet pas de corroborer les résultats précédemment obtenus par X et Y.

Ecrire un blog, je le sais n’est pas écrire un article de journal, mais quand même ! Nous n’écrivons pas pour nous donner en spectacle ! Contredire un argument n’a rien de personnel ! Interpeller une personne a tout de personnel ! Il faut faire cette nuance ! Il y a ce pas à ne pas franchir ! Les burkinabè ne s’intéressent point à nos égos !

Ceci dit, c’est la première et aussi la dernière fois que je répondrais à une telle interpellation.

La maladresse

C’est son introduction et son pseudonyme qui nous en donne une indication : « Les deux dernières sorties de M. Ouedraogo (je reprends l’orthographe de l’intéressé lui-même) sur Lefaso.net sont, paraît-il, des « réponses » à deux de mes articles sur Zida et sur la relation Burkina/Côte d’Ivoire.” Plus loin dans les commentaires, le pseudonyme SOME, nous cite ses échanges avec un des lecteurs. C’est le commentaire 9. SOME, à ma réflexion précédente, était revenu à la charge avec « Ce pauvre Kouraogo se croit obligé de réagir face à l’article de Debsoyir C Dabire alors qu’il n’a même pas la moitié de ses capacités, ni intellectuelles, ni morales”, et au pseudonyme KA de lui répondre « SOME, C’est toi qui verse ta face à chaque que Koudraogo écrit. Si tu es garcon attaque le comme tu pretend connaitre.”, et SOME de conclure “Il a trouvé réponse de garcon en Dabire. Il est où ton visage ? Mais peut-il comprendre ? Le pauvre ! »

Le 14 Août, SOME se voit lancer le « challenge » de répondre à Koudraogo Ouedraogo, et que le 18 Août, c’est DABIRE qui « répond » à Koudraogo Ouedraogo. En considérant le propos de C. DABIRE sur la confusion entre intégrité et intégrisme religieux, on peut avec très peu de risque de se tromper, déduire que :

  • SOME et DABIRE se connaissent – auquel cas, c’est SOME qui apporte la nouvelle de la « réponse » à DABIRE,
  • ou alors, SOME et DABIRE sont la seule et même personne.

SOME se plaint du mot « saint » que j’utilise, c’est DABIRE qui écrit « Ne confondons pas intégrité et intégrisme au « pays des hommes intègres” » (4) pour fustiger l’utilisation du mot « saint » (3), utilisation qui trahirait un certain « l’intégrisme religieux ».

Comme je n’y ai pas répondu, monsieur pensa que je ne l’avais pas lu puisqu’il ne me citait pas nommément ! Ce qui explique son « Car si les titres ne me nomment pas, il y a des risques que je ne lise pas ses réactions pour y donner suite, si quelqu’un d’autre ne m’en informe pas.»

C’est cette suite des idées, cette cohérence dans la pensée entre SOME et DABIRE, qui finit par trahir et par nous démontrer que ces multiples personnalités, ne sont en fait que la seule et même personne physique : C. DABIRE.

C’est une maladresse que de parcourir le forum de LeFaso.net sous divers pseudonymes ! Une maladresse parce que du coup, on se demande ce qui se passe vraiment : Quand SOME commente sur les articles de DABIRE et que SOME et DABIRE sont la même personne, combien d’autres SOME, KA etc. se rapportent à la seule et même personne de C. DABIRE ?

Tu jettes un discrédit non seulement sur toi, mais aussi sur tous les autres – moi inclut – honnêtes citoyens qui cherchent à ouvrir le débat en partageant leurs contributions.

Tu écris tes articles pour commenter toi-même dessus sous plusieurs pseudonymes ? Dans quel but ?

Conclusion Générale

  1. DABIRE, cela est apparent pour tous que lorsqu’il s’agit de Zida, tu perds complètement tous les repères. On ne compte plus le nombre d’articles que tu as signé pour vanter les mérites de cet homme, révisant parfois même l’histoire pour servir sa cause.

Tu devrais avoir l’humilité de reconnaitre que tu serais la dernière personne à rester raisonnable lorsque le sujet traite de près ou de loin de Zida.

Je suis certain que plus d’une personne a dû te demandé si tu étais passé conseillé personnel de Zida, comme les Nyamsi pour Soro et Dijbo pour Blaise. L’honnêteté intellectuelle voudrait que tu nous en informes.

Les burkinabè ont décidé que plus rien ne sera comme avant, et à vrai dire, il n’y a pas une meilleure période de notre histoire, que la transition, pour commencer à demander des comptes.

Cela ne veut pas dire que les autres périodes de notre histoire en sont exemptes ! Au contraire ! Mais la transition est encore fraiche dans les esprits et on pourra aller plus vite, avec beaucoup plus de chances de succès. Une fois que c’est terminé avec la transition, on passera aux autres périodes.

A qui la faute si la justice n’est pas indépendante ? Douze mois de transition, c’était pour ça aussi non ?

Koudraogo Ouedraogo

Blog : http://burkinnafache2015.wordpress.com

Membre, Faso 2020 : http://faso2020.org

Références

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :