M’ma yeee !

Un article qui dresse un bien très sombre tableau de l’avenir de notre pays ! Très en contraste avec les sujets de l’émergence dont certains parlaient pendant la récente campagne électorale ! Une chose est certaine cependant, il n’y aura jamais émergence si le problème de l’éducation n’est pas résolu !

Je retire mon appel à votre démission, monsieur le MESS

Oui, le « Programme nationale d’accélération de l’alphabétisation » 2011-2015 est une belle réponse à mon interpellation ! Monsieur le ministre, je tiens à vous féliciter personnellement pour cela, et je retire mon appel à votre démission afin que vous puissiez mener ce programme à bon port ! J’ose espérer que ce programme s’est doté d’objectifs clairs et mesurables sur lesquelles nous pourrons juger de son succès ou de son échec.

Il faut aller plus loin

La problématique de l’éducation doit être prise au sérieux. Je suggérerais même que pour les 5 années à venir, le gouvernement arrête tout pour ne faire que de l’éducation ! Si Blaise peut ne faire que ça avant de partir, je considérerai (pour ma part)  après tout que ces 28 années de pouvoir auront servi a quelque chose. Quant je dis tout, je veux vraiment dire tout : pas de nouvelles routes, hôpitaux, fonctionnaires, ministres et ministères, armes et militaires, conférences, colloques et réunions, CIAO et FESPACO etc.. Tout le budget de l’Etat doit aller à l’enseignement, seulement l’enseignement et uniquement l’enseignement ! Silence, on éduque au Faso !

La loi

Oui, il faut commencer par changer la loi ! L’Ecole doit être obligatoire jusque à l’âge de 16 ans. Elle doit être gratuite jusqu’à cet âge. Les parents sont responsables devant la loi pour la scolarisation de leurs enfants.

En conséquence, si un enfant est pris et qu’il s’avère qu’il ne va pas a l’école, ses parents écopent d’une amende ou sont foutus purement et simplement en prison ! Ceci est le cas, même dans les pays développés !

Il faudrait aussi songer rendre obligatoire la dualité des lieux de culte. En effet,  il n’est pas rare quand vous vous baladez dans nos villes et villages de voir que la population s’est volontairement , solidairement sans aucune contrainte externe, construit un temple, une mosquée ou une chapelle. La loi doit rendre obligatoire la construction d’un lieu d’instruction avec. On peut utiliser le même lieu pour les deux.

La loi devra aussi rendre obligatoire la formation de l’officiant en ce lieu de culte (le catéchiste, le prêtre, l’imam, le pasteur etc ..) afin qu’il puisse délivrer l’enseignement de base aux enfants de la communauté. On ne peut pas s’occuper de l’âme en ignorant le corps ! Toute instruction religieuse de quelque forme quelle soit, doit être au préalable accompagnée d’une instruction de base en français ou en langue nationale suivant l’âge.

L’argent

Oui, tout cela est à l’eau si nous n’en avons pas les moyens. Alors parlons argent. Le budget annuel de l’état s’élève à plus de 3 milliards de dollars. Apres avoir payé les intérêts sur nos prêts et payé les fonctionnaires, j’estime qu’il nous reste autour de 1 milliard de dollars à reverser entièrement dans l’enseignement. Le ministre du budget pourrait être plus précis dessus.

En tout cas, voici quelques suggestions qui devront permettre de dégager quelques ressources :

–          La suspension des dépenses militaires pour les 5 prochaines années. Estimant cette dépense à 50/60 millions de dollars par an, cela fait entre 125 et 300 millions de dollars d’économie sur les 5 années.

–          La suppression sur 5 ans des recrutements à la fonction publique. Avec une moyenne de 8000 emploies par an, cela fait  40 000 X 12 salaires sur 5 ans

–          La levée d’une taxe d’effort nationale à l’éducation applicable à tous citoyens adultes (une sorte d’impôt de capitation).

–          Le revirement d’une bonne partie des fonctionnaires de l’Etat vers l’enseignement de base pour les 5 prochaines années : le fonctionnaire perçoit son salaire habituel, mais enseigne en lieu et place de son travail habituel.

Les conséquences d’une bonne éducation, seront multiples sur notre pays. Par exemple, sur le plan de la santé, l’on pourrait voir disparaître du jour au lendemain certains maux sur lesquelles nous dépensons beaucoup de ressources tout simplement parce que les mesures préventives seront connues de tous, acceptées et observées. L’amélioration de l’hygiène nous ferra faire des bons en matière de santé. L’éducation en elle-même résorbera le problème de la pauvreté, en aidant à une meilleure planification familiale au sein des couples, en augmentant les revenus des ménages, en dynamisant notre économie.

Même si rien de tous les bénéfices escomptes ne se réalisait, et que a la fin nous n’avions qu’un peuple mieux outiller pour le monde moderne, cela vaudrait le coup ! Heureux l’homme par qui cela serait arrivé, car il recevra tout les Nobels de l’année : Economie, Paix, Médecine.

Alors, monsieur le ministre, monsieur le président du Faso, si vous hésitez encore sur comment marquer votre passage aux affaires dans notre pays, voici la une façon de le faire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :